lundi 15 avril 2013

Merci pour les premières belles critiques !


    
Illustration de Glen Chapron


  • Chronique réalisée par Gaëlle Farre pour "Page des libraires"

  • Bilal, un labrador, et son maître Gustave, prennent tour à tour la parole. Gustave a été horloger et, depuis son licenciement, il vit difficilement mais courageusement dehors. Il dort sous les ponts et Bilal n’est jamais loin. Dans ce récit, il y a aussi Angela. Elle est bénévole aux Restos du Cœur et a déjà croisé le chemin de Gustave et Bilal. Elle leur sera d’une grande aide quand ils seront séparés suite à une descente de police. Gustave est emmené au Poste «Sans Bilal, sans Charly ! » Charly ? Effectivement, il a été évoqué maintes fois auparavant, mais jamais on ne le voit : qui est donc Charly, ou qu’est-il? Le suspense quant à cette identité s’ajoute à la tension que l’on ressent depuis la séparation entre le chien et son maître. La vie dans la rue est un sujet rarement abordé en littérature jeunesse. Mymi Doinet le fait ici avec à propos et en se gardant de toute sensiblerie. La fin est heureuse – Gustave retrouve du travail –, mais s’attache à ne pas tomber dans l’excès d’optimisme. Le texte est illustré avec talent par Glen Chapron, qui dépeint la force de caractère de Gustave autant que la difficulté de la vie d’un SDF, notamment à travers les regards et commentaires peu amènes des passants.


  • Chronique réalisée par Anne Loyer pour le blog du Monde : http://enfantipages.blog.lemonde.fr/?s=doinet
Gustave et son chien Bilal vivent sous un pont de Paris. Ils se protègent mutuellement et se tiennent chaud les soirs d'hiver. De son ancien métier d'horloger Gustave a conservé la minutie et l'amour du travail bien fait. Ainsi, au pied de la tour Eiffel, il aime monter son modèle réduit, réplique de la longue dame de fer. Mais, un triste jour, il est embarqué par la police. Bilal est désespéré. Il doit retrouver son maître et Charlie, l'autre protégé de Gustave. Mais qui est Charlie ?
Mymi Doinet (Lire aussi Les animaux de Lou : Ne pleure plus petit roux ; Vole petit galop,Sauve-toi Petit Tigre, Tu n'es plus seul petit Ours, Reviens, petit lapin !) signe un petit roman généreux et tendre. L'histoire d'un clochard et de son chien, au coeur d'un Paris pas toujours aimable avec les plus faibles. Mais la solidarité, l'amitié, la fidélité sont là pour changer les destins, adoucir les parcours cabossés. L'écriture de l'auteure jeunesse est aussi particulièrement touchante, tant dans la forme que sur le fond. Elle lui permet d'alterner les points de vue, de préserver le mystère autour de Charlie, que personne ne voit mais qui est si important pour Gustave. Quant à ses phrases, elles chantent, ciselées comme une partition. Un rythme qui s'empare de la lecture pour ne plus la lâcher, pour l'enchanter. Les illustrations de Glen Chapron s'attachent avec douceur à éclairer le thème d'une lumière d'espoir. A lire dès 7 ans.

Et aussi la critique de "Les Petits livres de Lizouzou :
http://lespetitslivresdelizouzou.hautetfort.com/archive/2013/03/28/pas-touche-a-charly-de-mymi-doinet-et-glen-chapron.html


Gustave, Charly et Bilal dorment sous un pont de Paris la nuit. Gustave, ancien horloger au chômage ne se sépare jamais de son chien Bilal et de Charly. Le jour, ils se placent sous la Tour Eiffel et font la manche grâce à la belle horloge en forme de Tour Eiffel qu'à confectionné Gustave. Mais tout se gâte lorsque la police arrive, Gustave, Bilal et Charly sont dispersés... Heureusement Angela, la bénévole des Restos du coeur est là pour les aider !
Voici un petit roman qui n'aborde pas des thèmes faciles : les sans-abris, le chômage, la police,... mais heureusement que l'amitié, l'entraide et la loyauté sont bien présent pour redonner un peu d'espoir à cette histoire ! Les sujets sont certes pas forcément attractifs et l'on aimerait parfois fermer les yeux sur ces problèmes de société récurrents. Mymi Doinet s'applique à nous ouvrir les yeux avec délicatesse et bonne humeur en faisant parler chacun leur tour le chien Bilal, l'horloger Gustave et même Angela, la bénévole des Restos du coeur !
En effet, chaque petit chapitre donne voie à un narrateur bien précis ! Le fait de faire parler le chien Bilal est une bonne idée et dédramatise les thèmes abordés ici. Ne vous inquiétez pas, aucune raison de s'y perdre puisqu'à chaque début de chapitre, il est indiqué le personnage-narrateur.
Les illustrations sont colorées et attirent l'oeil. Elles donnent vie à l'histoire et sont très réalistes. Chapeau à l'illustrateur pour avoir si bien dessiné la Tour Eiffel, que ce soit en grand format ou ce qui concerne la petite horloge de Gustave !
Vous allez me dire que je n'ai pas beaucoup parlé de Charly ? Plusieurs fois pendant ma lecture, je me suis posé la question : Mais qui est Charly ? (A ne pas confondre avec les livres "Où est Charlie" ^^) J'ai même cru mettre tromper dans les noms des personnages et puis au final non, il faudra attendre la dernière page pour savoir qui est ce mystérieux Charly ! Après cette découverte, on ne peut pas s'empêcher de feuilleter le livre à nouveau pour essayer d'y débusquer un ou deux indices qui nous auraient échappés ! 

Une bonne surprise qui je suis sûre plaira aux enfants de 7 - 9 ans ! A découvrir à partir du 4 avril 2013 ! :)

2 commentaires:

  1. De belles critiques Mymi ! Que j'ai hâte que tu me le dédicaces !

    RépondreSupprimer
  2. C'est toujours si intéressant de voir comment nos livres sont perçus ;-)

    RépondreSupprimer